Cassio 1 prêt pour la suite des essais en vol

cassio-1-pret-pour-la-suite-des-essais-en-vol

Après avoir troqué son nez avant d’origine pour un capotage en composites plus aérodynamique et réalisé les premiers essais en vol avec deux moteurs électriques Safran EngineUS 45, le Cassio 1 de Voltaéro va poursuivre ses essais en vol. Cette fois-ci avec un bloc hybride à l’arrière, comportant un moteur thermique hautes performances et trois moteurs électriques de 60 kW chacun. Retrouvez la suite dans le numéro 2681 en kiosque vendredi 27 mars ou en version numérique.

Voltaéro Cassio 1

« Nous sommes en put together de monter le capot de l’avion, nous avons fixé les loads [d’équilibrage] à l’avant puisque le moteur avant a été retiré, nous avons reçu les nouvelles hélices conçues et fabriquées par Duc, l’appareil est prêt pour le vol initialement programmé le 24 mars, moins sa décoration qui devait arriver une semaine avant le vol », commente Jean Botti, de Voltaéro, depuis le hangar ou est modifié et assemblé l’appareil de Voltaéro, le Cassio 1. 

Les circonstances liées à l’épidémie du Covid-19 ont quelque peu chamboulé le programme prévu par Jean Botti, qui envisageait à l’origine une visite des ateliers de sa société le 24 mars, avec un vol de démonstration du Cassio 1. Avec le confinement, la visite a été reportée, mais Air & Cosmos a tenu à interviewer Jean Botti par le biais d’une visioconférence depuis l’aérodrome de Royan-Médis.

Deux moteurs EngineUS 45 

« Cette configuration, qui fait actuellement l’objet de modifications, était la V3, c’est-à-dire disposant des deux moteurs électriques EngineUS de Safran sur les ailes, le moteur avant retiré tandis qu’à l’arrière nous avions gardé le moteur d’origine, à savoir un Continental IO-360-C de 6 cylindres à plat », commente Jean Botti. C’est cette version du Cassio 1 qui a fait l’objet d’évaluations en vol avec les deux moteurs électriques EngineUS 45 de Safran, montés sur la voilure haute du Cessna 337 désormais profondément modifié et orientés vers l’avant. Piloté par le directeur blueprint de VoltAero, Didier Esteyne, l’appareil a débuté ses vols le 10 mars 2020. 

Retrouvez la suite du reportage dans Air & Cosmos 2681 en kiosque dès vendredi 27 mars ou sous format numérique disponible à l’adresse suivante :  https://www.air-cosmosboutique.com/categorie-produit/kiosque/

 » Source : Air Cosmos