Qu'est ce qu'était le Programme Apollo de la NASA ?

Apollo -

Qu'est ce qu'était le Programme Apollo de la NASA ?

"Je crois que notre nation devrait s'engager à emmener un homme sur la lune et à le ramener sur Terre en toute sécurité avant la fin de cette décennie", a annoncé John F. Kennedy au Congrès américain le 25 mai 1961.

À ce moment-là, les Américains avaient déjà perdu le premier chapitre du voyage spatial.

Dans la prestigieuse course à la suprématie dans l'espace, ils avaient déjà été vaincus par l'Union soviétique pour la deuxième fois : en 1957, les Russes avaient lancé le premier satellite, le "Spoutnik", et en 1961, ils ont finalement amené le premier homme dans l'espace : le cosmonaute Youri Gagarine.

We choose to go to the moon

Direction Lune pour l'Agence Spatiale Américaine

Avec un budget initial d'environ un milliard de dollars par an (1965 : 5,2 milliards de dollars), la nouvelle agence spatiale américaine devait mettre en œuvre le programme Apollo.

La NASA a utilisé les connaissances de l'armée de l'air allemande dans le développement de la futur fusée Saturn V. Elle était sous la direction de l'ingénieur allemand Wernher von Braun.

Développement de la fusée Saturn V

Après de longues discussions, il a été décidé d'utiliser la procédure dite de rendez-vous lunaire, dans laquelle le couplage de la combinaison de vaisseaux spatiaux divisés en atterrisseur lunaire et capsule de commande est effectué en orbite lunaire.

Cette procédure présentait l'avantage que tous les composants d'un vaisseau spatial nécessaires à un vol lunaire pouvaient être amenés sur une orbite de départ autour de la Terre avec une seule fusée et que le difficile assemblage d'un vaisseau spatial plus grand en orbite terrestre pouvait être évité.

Cependant, il fallait pour cela un lanceur exceptionnellement puissant, capable d'amener une charge utile d'environ 45 t à une vitesse d'évasion de 11,2 km/s : la Saturne 5.

Fusee Saturn VAvec une hauteur de plus de 110 mètres, c'est encore aujourd'hui la plus grande fusée du monde. Le système porteur à trois étages, d'une poussée de 160 millions de CV, avait une masse au décollage de plus de 2880 tonnes et atteignait une vitesse maximale de 39 000 km/h. Cela a permis à la Saturn 5 de transporter les astronautes sur la Lune en seulement 60 heures.

Le vaisseau spatial Apollo : l'engin qui a permis d'aller sur la Lune

Le vaisseau spatial Apollo était composé de trois éléments.

Outre le module de commandement, il y avait le module de service et le module lunaire.

Le module de commande contenait les instruments permettant de contrôler le vaisseau spatial lunaire .C'est là que les astronautes ont dormi et mangé.

Le module de service contenait les systèmes électriques, le système de survie et le centre de communication. C'est également là que se trouvaient le moteur principal et le réservoir de carburant.

Et le dernier élément était l'unité d'alunissage pouvant accueillir deux astronautes qui pouvait se poser sur la surface lunaire et retourner ensuite au module de commande.

Vaisseau Spatial Apollo

Le succès fulgurant des missions Apollo

Les premières missions du programme Apollo étaient destinés à tester la technologie spatiale afin d'aller sur la Lune.

Apollo 8 s'est envolé vers la Lune fin 1968 sans module lunaire. Le vaisseau a tourné autour de la Lune et a prouvé qu'un alunissage était possible en principe. C'était la première fois que l'humanité s'approchait d'un objet céleste autre que la Terre.

S'ensuit les missions Apollo 9 et 10 qui étaient une préparation à la célèbre mission Apollo 11.

Finalement, le 20 juillet 1969, l'équipage d'Apollo 11 a atterri avec le module lunaire "Eagle" à quelques kilomètres seulement de la Mer de la Tranquillité.

Quelques heures plus tard, N. Armstrong et E. Les Aldrin ont été les premiers humains à poser le pied sur la lune.

De Apollo 11 à la fin du programme Apollo

La mission Apollo 12 fut bien accueilli par le public mais pas autant que la précédente.

Quelques mois plus tard, la mission Apollo 13 pris place. Cette mission était a deux doigts de tourner à la catastrophe lorsque le réservoir d'oxygène explosa. Heureusement, les 3 astronautes et Houston ont réussi à trouver une solution et la mission s'est bien terminée.

La mission Apollo 13 a permis à la NASA de prendre des précautions avant de lancer de futur missions. S'ensuit après Apollo 14, qui était la première mission dont le but principal était scientifique.

Durant la mission Apollo 15, les astronautes ont transporté pour la première fois un "rover lunaire", qui leur a permis de faire des excursions dans un environnement plus large pendant leur séjour à la surface de la Lune.

Le programme Apollo s'est terminé avec Apollo 17, en 1972. Il a été interrompu trois missions plus tôt que prévu pour des raisons de coût - plus de 25 milliards de dollars avaient alors été dépensés en plus. 

Les douze astronautes qui ont posé le pied sur la Lune ont ramené sur Terre un total de 400 kg de roche lunaire et des dizaines de milliers de photographies.

Les échantillons de roches, qui ont une composition minéralogique différente de celle des roches terrestres, ont montré que la Lune, comme la Terre, s'est formée il y a environ 4,6 milliards d'années, mais a connu une évolution différente.

Pour d'autres expériences scientifiques sur la Lune, on a utilisé ce que l'on appelle les "Apollo Lunar Scientific Experimental Packages" (ALSEP), des instruments compacts emballés dans des valises pour mesurer les ions, les champs magnétiques et les vibrations sismiques, qui sont restés à la surface de la Lune même après la fin des missions Apollo. En 1977, ces mesures ont été arrêtées par manque d'argent. 

Programme Apollo NASA

Les retombés du Programme Apollo de la Nasa

Les plus grands succès de la NASA dans la série Apollo ont été la première mission en orbite lunaire habitée (Apollo 8) et le premier alunissage (Apollo 11). Après six alunissages réussis, l'enthousiasme américain pour le programme Apollo s'est progressivement estompé au début des années 1970 (les américains étaient encore impliqués dans la guerre du Vietnam).

Le président Nixon a donc réduit le budget de l'agence spatiale de sorte que seules 17 des 20 missions Apollo initialement prévues ont été réalisées. Le programme Skylab a suivi en 1973, et la première navette spatiale a finalement été lancée en 1981.

Le programme Apollo, avec ses 17 missions, a employé environ un demi-million de personnes et a coûté plus de 20 milliards de dollars. La signification scientifique des alunissages peut encore être considérée comme controversée aujourd'hui. Cependant, le programme spatial ne peut plus se voir refuser une victoire : Des millions de personnes ont réalisé le rêve de "l'homme sur la lune".

La renaissance du programme Apollo : Artémis

Il y a quelques années, la NASA a décidé de retourner sur la Lune sous l'administration Trump.

Le programme se nomme Artémis et devra avoir lieu en 2024, si tout ce passe bien.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Tags